Accueil » Le Pixel 7a face au Pixel 7 : le défi de la gestion de la surchauffe

Le Pixel 7a face au Pixel 7 : le défi de la gestion de la surchauffe

par Pierre Vitré
0 commentaire

Google fait encore parler de lui. Depuis quelques semaines, l’entreprise californienne a lancé son nouveau modèle de téléphone, le Pixel 7a, un appareil qui ne fait pas pâle figure face à son aîné, le Pixel 7. Plus encore, dans certains tests comparatifs, le petit frère surpasse l’aîné. Nous avons désormais la certitude que ces deux smartphones sont équipés du même système sur puce (SoC) Tensor GG. Cependant, une petite différence apparaît dans la conception dans la version du Pixel 7a, ce qui pourrait entraîner un développement de chaleur et une surchauffe plus importante.

Le Pixel 7a, un choix économique mais puissant

Esthétiquement, le Pixel 7a ressemble beaucoup au Pixel 7. Mis à part les promotions, il est vendu à un prix nettement inférieur à son prédécesseur. Cette réduction de coût implique certaines économies de la part des développeurs. Comme il semble ressortir maintenant, ces économies touchent aussi le SoC Tensor. En effet, bien que les deux appareils soient équipés du Tensor G2, le Pixel 7a serait doté d’une variante légèrement différente.

Un changement technique potentiellement problématique

En quoi consiste exactement cette différence ? Il semble que Google ait opté pour une version de Tensor G2 au packaging plus simple, probablement dans une optique de réduction des coûts.

Alors que le Tensor G2 du Pixel 7 utilise la technologie FOLOP PoP de Samsung, le Pixel 7a embarque la version IPOP, moins coûteuse. Pour le consommateur, ce changement pourrait passer inaperçu. Cependant, le package utilisé avec l’IPOP est connu pour être plus sensible à la dissipation thermique. Or, toute personne connaissant un tant soit peu l’histoire des Pixel sait que la chaleur a toujours représenté un petit défi pour ces appareils.

Un défi à relever pour Google

Reste à espérer que les ingénieurs de Google ont suffisamment pris en compte ce facteur et que le throttling (ou la réduction de la puissance du processeur en cas de surchauffe) ne deviendra pas une nécessité. En effet, le Pixel 7a, avec son rapport qualité-prix, est actuellement un produit difficile à ne pas considérer lors de l’achat d’un nouveau smartphone.

Il sera intéressant de suivre l’évolution de la situation et de voir comment Google gérera ce potentiel problème de surchauffe sur le Pixel 7a. En effet, cela pourrait bien être un facteur décisif pour de nombreux acheteurs potentiels.

Vous pourriez lire également

Laisser un commentaire

Tout Sur Google utilise des cookies fonctionnels et d’autres technologies nécessaires à la navigation du site. Nos partenaires et nous-mêmes utilisons également des cookies permettant de mesurer le trafic et de vous montrer un contenu et des publicités personnalisés Accepter En savoir plus