Accueil » Localiser mon appareil : comment Google compte protéger les utilisateurs contre le suivi indésirable

Localiser mon appareil : comment Google compte protéger les utilisateurs contre le suivi indésirable

par Ludovic Brochard
0 commentaire

Google planifie l’extension massive de sa plateforme « Find My Device (Localiser mon appareil dans nos contrées) », visant à créer un vaste réseau global d’appareils capables de suivre une multitude d’objets. Cependant, un tel réseau risque d’ouvrir la voie à un suivi indésirable. Afin de contrer ce risque, Google a commencé à développer des mesures de sécurité pour éviter ce scénario.

Un réseau d’appareils sans précédent

Lorsque Google déploiera l’extension du réseau « Find My Device« , cela constituera le plus grand réseau d’appareils jamais créé. Il englobera potentiellement des milliards d’appareils interconnectés, allant des smartphones, aux smartwatches, en passant par les tablettes, les écouteurs et même les traceurs Bluetooth. Tous ces appareils pourraient être suivis via ce réseau, même sans une connexion Internet active.

Cependant, ce réseau présente aussi un risque d’utilisation abusive élevé, malgré son avantage manifeste dans le repérage d’appareils perdus ou volés.

L’engagement de Google et Apple contre le suivi indésirable

Peu de jours avant l’annonce officielle de ce réseau, Google et Apple, les deux principaux opérateurs de l’écosystème, s’étaient engagés en faveur d’un nouveau standard industriel contre le pistage. Les détails de cet engagement étaient encore en cours de finalisation à ce moment-là.

Google, pour sa part, a rapidement révélé une fonctionnalité importante pour contrer le suivi indésirable, une fonctionnalité qui a été présentée en vidéo et est maintenant déployée pour les premiers utilisateurs.

Alertes de suivi inconnues : un pas en avant vers la sécurité

La nouvelle fonctionnalité, intitulée « Alertes de suivi inconnues » (Unknown tracker alerts en anglais), informera les utilisateurs s’ils sont suivis par un dispositif de suivi inconnu. Cette fonctionnalité pourrait empêcher les cas où un tracker GPS est glissé discrètement dans la poche d’une personne.

L’application de cette fonctionnalité est simple : le smartphone de l’utilisateur détecte, via une connexion automatique avec le traceur qui fait partie du réseau, si ce dernier se déplace avec l’utilisateur sur une longue période. Si le traceur appartient à l’utilisateur, aucun message n’est envoyé. En revanche, s’il s’agit d’un appareil inconnu, une alerte de suivi peut apparaître, indiquant clairement la présence possible d’un traceur caché.

Comment ça fonctionne ?

Bien que les utilisateurs ne sachent pas à qui appartient le traceur, l’appareil est affiché, son historique de localisation est visible et des instructions sont fournies sur la manière de stopper physiquement le suivi. Il devrait également être possible de faire émettre des signaux sonores à l’appareil afin de le retrouver plus facilement. Ce système devrait fonctionner avec de nombreux traceurs Bluetooth, les Apple AirTags et tous les appareils intégrés au réseau « Localiser mon appareil ».

Ainsi, avec cette nouvelle fonctionnalité, Google fait un pas de plus vers une utilisation sécurisée de son futur réseau d’appareils.

Conclusion

L’expansion du réseau « Localiser mon appareil » de Google offre une nouvelle perspective intéressante sur la façon dont nous pourrons retrouver nos appareils perdus ou volés. Mais au-delà de cette fonctionnalité pratique, c’est aussi un pas en avant dans la protection de notre vie privée.

L’ajout de la fonction « Alertes de suivi inconnues » démontre la préoccupation croissante pour la protection des données et la confidentialité. Avec l’augmentation du nombre d’appareils connectés, le risque d’utilisation abusive a également augmenté. Il est rassurant de voir Google prendre des mesures proactives pour lutter contre ces menaces potentielles.

Bien sûr, cette technologie n’est pas infaillible et il reste encore des questions à résoudre. Par exemple, comment peut-on s’assurer que ce système d’alerte ne sera pas abusé lui-même ? Et dans quelle mesure ce système est-il efficace pour détecter tous les types de dispositifs de suivi ?

Néanmoins, ce développement est une étape positive dans la bonne direction. Rappelons enfin que la meilleure défense contre le suivi indésirable est toujours la prévention : restez vigilant, protégez vos appareils et vos données personnelles, et utilisez les outils de sécurité disponibles.

Vous pourriez lire également

Laisser un commentaire

Tout Sur Google utilise des cookies fonctionnels et d’autres technologies nécessaires à la navigation du site. Nos partenaires et nous-mêmes utilisons également des cookies permettant de mesurer le trafic et de vous montrer un contenu et des publicités personnalisés Accepter En savoir plus