Accueil » Les smartphones Android vont (enfin) alerter contre le pistage par AirTag

Les smartphones Android vont (enfin) alerter contre le pistage par AirTag

par Ludovic Brochard
0 commentaire

Non, vous ne rêvez pas ! Les propriétaires de smartphones Android sont désormais en mesure de se défendre contre les pistages non désirés effectués via les balises Bluetooth AirTag d’Apple. Cette mesure de sécurité, en cours de déploiement par Google, arrive plus de deux ans après le lancement des AirTag. Il était temps, et Apple n’est pas pour rien dans ce retard contre le pistage par AirTag sur Android.

PromoMeilleure Vente n° 1
Apple AirTag
Apple AirTag
Les données et l’historique de localisation ne sont jamais stockés sur l’AirTag
29,99 EUR Amazon Prime

Un pas en avant pour la sécurité

Jusqu’à présent, les smartphones Android étaient relativement vulnérables face aux AirTags utilisés à des fins malveillantes. En effet, il a fallu attendre huit mois après la commercialisation du produit pour qu’Apple propose une application Android capable de détecter ses balises. Cependant, cette solution était loin d’être optimale, car l’application « Détection des traqueurs » ne fonctionnait que si l’utilisateur l’activait manuellement et la connaissait, ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’utilisateurs. Et c’est bien dommage tant les cas de harcèlement se sont multipliés depuis l’apparition de ces petits traqueurs.

Désormais, les smartphones Android avertiront leurs utilisateurs via une notification si un traqueur inconnu est détecté à proximité depuis un certain temps. En ouvrant la notification, l’utilisateur peut voir sur une carte le chemin parcouru par l’objet et faire sonner celui-ci, ce qui sera utile s’il est caché dans votre sac, votre voiture ou dans d’autres affaires.

Comment marchent les alertes contre le pistage par AirTag sur Android

Une fois que l’objet a été localisé, vous pourrez obtenir une série d’informations sur le traqueur, telles que son numéro de série et les derniers chiffres du numéro de téléphone du propriétaire. Pour cela, il suffit d’approcher l’AirTag du dos de votre smartphone. Cependant, cette fonction nécessite la compatibilité de votre smartphone avec le protocole NFC, ce qui pourrait ne pas être le cas si vous possédez un modèle d’entrée de gamme qui a quelques années.

Si vous voulez vous assurer que vous n’êtes pas suivi sans avoir reçu d’alerte, il sera également possible de le faire directement depuis les paramètres d’Android en suivant ces étapes : Paramètres > Sécurité et urgences > Alertes de traqueurs inconnu > Analyser maintenant.

capture d’écran montrant comment fonctionnent les alertes contre le pistage par AirTag sur Android

Limitations et améliorations à venir

Pour l’instant, cette protection fonctionne uniquement avec les AirTags d’Apple, qui sont sans doute les modèles de traqueurs les plus populaires sur le marché. Google prévoit cependant de prendre en charge d’autres marques de traqueurs à l’avenir. Ce déploiement concerne tous les smartphones Android équipés de la version 6.0 ou ultérieure, ce qui représente presque tous les appareils actuellement en activité.

Par ailleurs, Google a annoncé le retard du lancement de son réseau et de ses traqueurs Find My Device, initialement prévu pour l’été. Cette décision vise à garantir que les propriétaires d’iPhone peuvent trouver les traqueurs compatibles avec le réseau Find My Device, afin de prévenir l’utilisation de ce réseau pour le suivi non consenti des appareils Apple.

Conclusion

Au final, cette initiative de Google marque une étape importante dans la protection des utilisateurs Android contre le suivi non consenti. Hélas, au-delà de la sempiternelle rivalité entre Google et Apple, il est profondément regrettable que ces deux titans de la tech ne parviennent pas à trouver un terrain d’entente sur des sujets d’une importance cruciale tels que celui de la protection des utilisateurs contre le pistage non consenti.

Dans ce domaine, la mésentente n’est pas seulement un enjeu commercial, mais une question qui touche à l’intimité, à la sécurité, voire à la vie des utilisateurs. Là où des collaborations et des avancées conjointes pourraient faire la différence, nous assistons à une pseudo guerre froide dont les premières victimes sont les utilisateurs. Il est impératif que ces géants dépassent leurs divergences et mettent l’accent sur le véritable enjeu ici : le respect et la protection des individus dans un monde de plus en plus connecté. L’insécurité numérique n’est pas une fatalité, elle est le résultat de choix stratégiques.

Vous pourriez lire également

Laisser un commentaire

Tout Sur Google utilise des cookies fonctionnels et d’autres technologies nécessaires à la navigation du site. Nos partenaires et nous-mêmes utilisons également des cookies permettant de mesurer le trafic et de vous montrer un contenu et des publicités personnalisés Accepter En savoir plus