Accueil » Face à l’IA, Google affirme se concentrer sur la « qualité du contenu »

Face à l’IA, Google affirme se concentrer sur la « qualité du contenu »

par Pierre Vitré
0 commentaire
Voici à quoi ressemble le premier logo Google

L’intelligence artificielle (IA) touche tous les secteurs, et le journalisme ne fait pas exception à la règle évidemment. Cependant, son utilisation soulève des questions éthiques importantes, surtout lorsqu’elle conduit à la prolifération de contenus dupliqués et pas forcément toujours de très bonne qualité sur des plateformes comme Google Actualités. En réponse, Google affirme privilégier la « qualité du contenu » dans ses actualités.

La montée des clones d’articles par l’IA

Récemment, une enquête de 404 Media a mis en lumière un problème croissant sur Google Actualités : la multiplication des articles copiés de journalistes réels, réécrits par des IA, et publiés sur des sites web sans ligne éditoriale claire. Ces sites, qui republient du contenu à partir de sources légitimes dans le but de générer du trafic web, sont souvent truffés de pubs. Évidemment, ce phénomène n’est pas nouveau (on a pas attendu l’IA pour voir du copier coller sur le web), mais il s’est vraiment intensifié avec l’avènement de l’IA, rendant la tâche de Google News de filtrer ce type de contenu encore plus difficile.

En réponse à cette situation, un porte-parole de Google a indiqué que l’entreprise se concentre sur la « qualité du contenu » plutôt que sur la méthode de production lors du classement du contenu. Selon Google, le contenu généré automatiquement à des fins de référencement est considéré comme du spam, et des actions sont prises en conséquence. Toutefois, il semble que les politiques actuelles de Google ne soient pas suffisamment efficaces pour endiguer le problème, étant donné la facilité avec laquelle on peut trouver du contenu généré automatiquement via Google Actus.

Paroles et paroles et paroles

Clairement, la déclaration de Google soulève une question fondamentale : comment l’entreprise peut-elle améliorer ses mécanismes pour distinguer le contenu de qualité du spam généré par l’IA ? Alors que Google continue d’expérimenter avec sa nouvelle « Search Generative Experience » basée sur l’IA, qui compile les informations à partir de sites web sans mettre en avant les sources, la nécessité de trouver un équilibre entre l’innovation et l’éthique journalistique n’a jamais été aussi critique.

Conclusion

L’émergence de l’IA dans le journalisme pose des défis complexes en termes d’éthique, de propriété intellectuelle et de qualité de l’information. Dans cette équation se trouve évidemment le nerf de la guerre, à savoir l’argent. Car si produire du contenu ne rapporte plus, difficile pour les créateurs de proposer quelque chose d’original. Google marche donc sur des oeufs et devra améliorer son algo pour y répondre.

Vous pourriez lire également

Laisser un commentaire

Tout Sur Google utilise des cookies fonctionnels et d’autres technologies nécessaires à la navigation du site. Nos partenaires et nous-mêmes utilisons également des cookies permettant de mesurer le trafic et de vous montrer un contenu et des publicités personnalisés Accepter En savoir plus